SAMEDI 19 et DIMANCHE 20 NOV

18h | 19h | 20h

CASTERA-VERDUZAN - POLE THERMAL

CARE

Création 2022

Une cérémonie sanitaire pour réparer le monde,
l’humain et sa bicyclette
Cie La Zanka

Tout public à partir de 12 ans

Care vous propose de vivre une expérience au carrefour du ‘‘soin’’ et de ‘‘l’installation artistique‘‘. au sein du pôle thermal de Castéra-Verduzan. Une tentative inédite et en dehors de toutes les cases. Images fantasmagoriques, ambiances brumeuses, chair transpirante.
Prenez votre maillot de bain !



Le début d'une série de quarante spectacles
"40 cérémonies, parce que j'ai 40 ans, et parce que quand on est malade on est mis en quarantaine", sourit Zineb Benzekri. Si Chalon marque la première date de la "tournée", celle-ci s'exportera ensuite un peu partout en Europe et sur le pourtour méditerranéen.

Les artistes rallieront ainsi l'Autriche, pour travailler avec des personnes sans domicile fixe dans des bains douches. Puis direction Norwich, en Angleterre, pour expérimenter avec des nageurs qui traitent la dépression en plongeant dans l'eau froide. Le voyage se poursuivra à Budapest et même à Casablanca. sans oublier le Gers, terre de vie de l'auteure, au pôle thermal de Castéra-Verduzan

A travers ces pérégrinations, l'objectif est de récolter de la matière pour concevoir un manuel "pour réparer le monde". "Ça pourrait aller de la recette de la bouillie d'orties pour enlever les petits animaux dans le jardin, à une technique de masque anti-crevasse pour les tétons après l'allaitement", résume Zineb Benzekri.

Voici le début d'une série de 40 représentations un peu partout autour du bassin méditerranéen, au terme de laquelle les artistes espèrent guérir les blessures du monde.

Une œuvre pour inciter le public à partager ses vulnérabilités
Trois représentations de 45 minutes seront proposées à neuf, 10 et 11 heures. Des "cérémonies" qui permettront aux curieux de vivre une expérience "au carrefour du soin, de l'installation artistique et de la conférence", d'après Zineb Benzekri, la créatrice du projet, qu'elle joue avec son compagnon Jérémy Morelle.

"Dans mon enfance, j'allais au hammam toutes les semaines avec les femmes de ma famille", raconte-t-elle. "J'ai eu toute une transmission autour de mon corps, de ma féminité, de ma sexualité, de mon rapport au corps qui vieillit. Et du coup, j'ai eu envie de travailler autour de ces thématiques. J'ai écrit à partir d'expériences que j'ai vécues."
"Suite au Covid et à une crise existentielle personnelle, je me suis dit qu'il y avait quelque chose à réparer en moi, et dans le monde", décrit l'artiste d'origine marocaine. "Je voulais créer quelque chose à l'échelle de l'humanité, autour de la question de nos vulnérabilités, et de comment on fait pour guérir."

Zineb Benzekri : auteure, metteure en scène
Fabienne Quéméneur : regard extérieur
Jérémy Morelle : créateur sonore
Guillaume Desnoulet : créateur lumière
Loran choureau : vidéaste

Lieux Publics, Plateforme européenne pour la création en espace public - Marseille, Norwich & Norfolk Festival - Royaume-Uni, Østfold International Teater - Norvège, Teatri Oda, Kosovo, Oerol Festival - Pays-Bas, Artopolis Association / PLACCC Festival - Hongrie, L’Usine, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public - Tournefeuille, L’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public - Sotteville-lès-Rouen, Le Parapluie, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public - Aurillac, Les Ateliers Frappaz - Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public - Villeurbanne, Furies, Pôle Arts de la rue - Châlons-en-Champagne, La Petite Pierre - Gers

Ce projet a reçu le soutien de la bourse SACD Ecrire pour la rue