REVUE DE PRESSE

 

Hope is a joke, le bonheur est dans l'après 28/01/21

Le Grand Chantier de la Petite Pierre va démarrer ! 26/01/21

Vivre des émotions ensemble, le mot d’ordre de la compagnie Kiroul 17/01/21

La Petite Pierre, la culture au milieu des champs 17/12/20

La Petite Pierre prépare les années à venir 09/12/20

La Cie Ouest of center en résidence 02/12/ 20

Magnifique 19e Festival N’Amasse pas Mousse 27/10/20

Un spectacle décalé proposé par la Petite Pierre 22/10/20

La Petite Pierre a comblé le public 21/10/20

Aller au spectacle de rue grâce à la MJC 08/10/20

La Petite Pierre fait son cirque au château de Lescout 07/10/20

Ballet mécanique à l'I.T.E.P de Lescout 05/10/20

Rendez-vous ce week-end avec les Guêpes Rouges 02/10/20

Ce week-end, La Petite Pierre offre deux animations théâtrales 01/10/20

Le festival "N’Amasse pas Mousse" a été arrosé 29/09/20

Le festival N’Amasse pas Mousse ouvre ses portes à Castéra-Verduzan 25/09/20

19e édition du Festival N’Amasse pas Mousse 23/09/20

N’Amasse pas mousse revient vendredi et samedi 23/09/20

19e festival N’Amasse pas mousse à partir de demain à Jégun 17/09/20

La Petite Pierre élargit sa palette d’activités artistiques 15/08/20

"Tous en scène pour l’égalité femme / homme" ce soir à Cuzin 09/03/20

Petite Pierre : réunion d’information le mardi 3 mars 29/02/20

"Chauffe qui peut" à Auch

 
 
 
hopeisajoke5.jpg
hopeisajoke4.jpg
hopeisajoke3.jpg
hopeisajoke2.jpg
hopeisajoke1.jpg
logolejournaldugers.jpg

Hope is a joke, le bonheur est dans l'après 28/01/21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

David Authié, un nom qui ne vous est certainement pas inconnu.

Texas Texas, Digital Velvet, Cellscape sont les groupes auxquels appartient le guitariste-chanteur gersois.

Les cinéphiles ont probablement eu également l’occasion de croiser le musicien lors de cinés-concerts ; en effet, le groupe Texas Texas a composé un accompagnement musical au film « La nuit des morts-vivants » de Georges Romero (1968 ) qu’ils ont joué en live pendant la projection du film une dizaine de fois déjà, notamment en collaboration avec Ciné 32.

Toujours en quête de nouvelles expériences, David Authié, à l’aube de 2020 compose, écrit et pense le projet Hope is a joke qui va se concrétiser cette année avec deux clips, un vinyle et de la scène bien entendu dès que possible.

Echanges avec le créateur du groupe :

Journal du Gers : Pouvez-vous retracer l’historique de votre groupe Hope is a joke ?

David Authié : Après avoir écrit et composé l'ensemble des titres en 2019 et début 2020, je suis parti enregistrer ces morceaux au LGD studio à Montauban, sous la houlette du producteur et musicien Eric Delbouys. Fabien Escalle, ami et batteur émérite, a réalisé les batteries. j 'ai pour ma part fait les basses, les guitares et les chants.

J’ai parallèlement formé une équipe qui pourrait restituer ce travail en live.

Hope is a joke est donc composé de Fabien Escalle à la batterie (Graines de sel, Wimp), Gilles Sénac à la basse (1969 was fine, Tutu Moustache, Le Bruit Du Blé,) et Dorian Delom à la guitare (Groove Armada, Days of May, A.tom, Le Bruit Du Blé) et moi-même à la guitare et au chant.

Journal du Gers : Hope is a joke, pourquoi ce nom ?

David Authié : Hope is a joke provient d'un morceau que j'ai écrit en 2019 pour ce projet. Je trouvais qu'il correspondait bien à l'état d'esprit dans lequel j'évoluais pour écrire sur ce projet.

L'espoir est une blague, c'est du second degré. il est évident que j'ai besoin d’espérer comme tout le monde pour trouver l’énergie mais cela passe par des projections concrètes, étayées.

C'est plutôt l'espoir mystique et inerte que je vise ici... et cela m'amusait de faire une rime dans une phrase courte au sens si peu drôle et plutôt désespérant.

L'ironie ou l'humour noir sont "les politesses du désespoir" comme l'écrivait George Duhamel et le développait Pierre Desproges. C'est souvent dans cet état d'esprit que j'arrive à valider des textes, la dérision permettant de mettre à distance le contenu parfois sordide.

Journal du Gers : En écoutant vos morceaux, on est frappé par la thématique - besoin de sécurité, pratiques illusoires de développement personnel, quarantaine, schizophrénie contemporaine, le besoin de servilité... - qui semble être celle de notre année 2020 marquée par la pandémie.

Et pourtant, ils ont été écrits avant le début de l’année !

David Authié : Tout à fait et je n’ai rien modifié !

Ce sont des thématiques que l'on trouve depuis longtemps dans les livres et films d'anticipation ou de science-fiction; Il est vrai que 2020 a eu tendance à faire passer ces genres littéraires ou cinématographiques pour du documentaire...

J'essaie donc de m'en amuser;

Par exemple, certains textes tournent en dérision le tout sécuritaire et ces paranoïas associées, devenu en 2020 le tout-sanitaire.

D'autres titres, cette sorte de schizophrénie contemporaine qui consiste à avoir des comportements sociétaux et collectifs dévastateurs pour l'écosystème, pour la justice sociale, et la pleine conscience de leurs incidences via notre culture et notre information.

Mais les textes sont avant tout pour moi des prétextes à poser mon chant au vue de ma formation première de musicien.

 

Journal du Gers : Précisément, au sujet de votre musique, vous parlez d’ " efficacité " : que voulez-vous dire?

David Authié : C'est un des adjectifs qui s' emploie souvent pour qualifier le style de rock que nous faisons : énergique, massif, qui va à l'essentiel malgré les nuances musicales que nous essayons d'y introduire.

Parfois rapide ou dissonant mais, plus énergique que méchant....

C'est un peu ce que représente la pochette du premier album: la tête d'un ours blanc montrant ses crocs... mais empaillé depuis des années.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la même manière, le choix pour la photo des membres du groupe s'est porté sur celle ou nous sourions simplement, plutôt que d'opter pour la pause sérieuse, mystérieuse et cliché du groupe de rock.

Journal du Gers : Quand vous composez, c’est le texte ou la musique qui précède ?

David Authié : C’est plutôt l’espace de quelques secondes, quelques mots et une tonalité qui vont me donner l’idée d’une mélodie chant/guitare. Quand j’ai validé cela, je compose autour.

Journal du Gers : Quelle est votre actualité immédiate ?

David Authié : L'enregistrement du premier album est terminé depuis peu. Le mixage est en cours.

Nous travaillons au montage d'une vidéo live que nous avons filmée au centre Jerome Cuzin, gracieusement mis à disposition par la mairie d'Auch, afin de pouvoir présenter un ou deux morceaux début février via les réseaux sociaux.

L'album 8 titres intitulé "MIND YOUR HEAD" sortira en numérique en mars 2020

Le format physique, un vinyle sans doute, est prévu en juin.

Mais bien entendu, comme bon nombre d'artistes, nous souhaitons pouvoir au plus vite défendre notre musique sur scène, ce que nous travaillons assidûment. Des contacts sont déjà pris.

 

 

                                                                                          Publié le 10/02/2020

Découvrez l’exposition "Chauffe qui peut"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a un an, 4 jeunes Gersoises ont lancé une alerte sur le dérèglement climatique. Elles ont invité chaque jeune du territoire à livrer son regard sur cette question urgente à travers la création d’une œuvre. Pendant un an, plusieurs créations ont pu voir le jour grâce à la participation d’une cinquantaine de jeunes, de 6 à 17 ans, des individuels ou des groupes encouragés par les structures d’accueil (centres de loisirs, espaces jeunes…).

"L’exposition "Chauffe qui Peut" est prête et n’attend plus que ses visiteurs" précise Katy Gauze en charge de l’accompagnement de ce projet à la Petite Pierre. Elle ajoute : "Autour de cette action portée par des ados, nous avons pu tisser de nombreux liens avec les jeunes et de nouveaux partenariats ont vu le jour ; avec les structures d’accueil de loisirs, ou encore MAD (Mouvement alternatif des déchets) pour la mise en forme et les supports de l’exposition. Les personnes intéressées peuvent me contacter".

Le public pourra découvrir à partir du 12 février une dizaine d’œuvres, un court-métrage

"Maintenant demain", des sculptures en terre, les photos du "Gaspillomètre", des planètes en 3D ou encore des mangas.

L’exposition est gratuite et ouverte de 9 heures à 17 heures du 12 au 21 février au centre social du Garros à Auch et un vernissage mercredi 12 février à 12 heures. La Petite Pierre accompagne les 4 jeunes depuis le début de leur projet, en parallèle, "La Fresque du Climat" dans sa version adulte et junior. "Il s’agit d’un jeu collectif où se mêlent la science, la collaboration et la création" explique Virginie Dano, l’une des animatrices de la Fresque, comédienne dans la compagnie Oxymore. Tout ça dans une ambiance ludique et créative et chaque équipe composera une fresque".

Une première fresque sera proposée pour les ado et adultes (+14 ans) le mardi 11 février à la Petite Pierre. Le jeu débutera à 18 heures et se terminera par une auberge espagnole.

La version junior (jusqu’à 14 ans) se déroulera le lendemain, mercredi 12 février, à l’espace jeune d’Auch.


 

1chauffequipeut_edited.jpg
logo dépêche.jpg

 

                                                                                         Publié le 27/02/20

Jegun. Petite Pierre : réunion d’information le mardi 3 mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réunion d’information autour du tout nouveau Festival "Les P’tits Moussent" aura lieu le mardi 3 mars à 10 heures. Cette réunion a pour but de mettre au point ce festival par les enfants, et pour les enfants, avec un spectacle famille, composé d’ateliers, et des scènes ouvertes sur le lieu de la Petite Pierre. Cette manifestation aura lieu le mercredi 8 juillet, à la Petite Pierre (date à confirmer). L’équipe de la Petite Pierre vous attend le mardi 3 mars avec vos idées, vos propositions (ateliers, petits concerts, saynètes, participation à l’organisation au cours de l’année ou juste en amont…), afin que nous construisions ensemble cette belle journée. Si vous êtes intéressés, mais ne pouvez être présents ce jour-là, merci de nous contacter par mail : Katypetitepierre@free.fr, ou par téléphone au 05 62 68 19 00.

logo dépêche.jpg
3réunion3mars P'titsMoussent.jpg

                                                                                       

 

 

                                                                                        Publié le 09/03/2020

 

Auch. "Tous en scène pour l’égalité femme / homme" ce soir à Cuzin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 3 mars a eu lieu la remise de chèques de la part des fondations des Soroptimists et des Anysetiers au lycée Beaulieu../Photo DDM Nedir Debbiche.

L’idée est partie d’un projet scolaire. Mais elle s’est développée au-delà des espérances initiales de ses instigatrices. Trois étudiantes en BTS Développement et aménagement des territoires ruraux du lycée Beaulieu-Lavacant d’Auch organisent ce lundi 9 mars un spectacle de théâtre sur le thème de l’égalité femme / homme, dans le cadre du festival départemental En Mars’Elles porté par le Réseaulument égalité. Un événement qui regroupe des artistes amateurs et professionnels. Et qui a lieu le lendemain de la Journée internationale des droits de la femme. "C’est une coïncidence, mais celle-ci fait bien les choses", rigolent Marie Carlet, Caroline Touzet et Emmeline Vaginay, les trois...

logo dépêche.jpg
4Tous en scène.jpg
tous en scène.jpg
 

                                                                                       

 

 

                                                                                        Publié le 15/08/2020

 

Jegun. La Petite Pierre élargit sa palette d’activités artistiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire commence le 11 mars, lorsque se réunissent à la Petite Pierre une dizaine de familles pour créer ensemble, en juillet, un festival pour et par les enfants. Les rencontres s’interrompent, confinement oblige, pourtant les échanges avec les familles continuent, par le biais d’Internet et des réseaux sociaux. Quand enfin, il devient possible de se retrouver, la Petite Pierre lance ses journées "déconfinées". "Nous ressentions une envie...

logo dépêche.jpg
5P'tits Moussent.jpg
 

                                                                                       

 

 

                                                                                        Publié le 17/09/2020 

19e festival N’Amasse pas mousse à partir de demain à Jégun

Le 19e festival N’Amasse pas mousse démarre à Jégun ce vendredi 18 septembre, à 20 heures. Le lieu n’ayant pas été défini, suivre les panneaux indicateurs qui seront mis en place. C’est une grande première pour les villages de Jégun et de Castéra-Verduzan ! En effet, en préambule de ce festival N’Amasse pas mousse, qui se déroulera le vendredi 25 et le samedi 26 septembre à Castéra-Verduzan, la Petite Pierre présente un premier spectacle à Jégun. "Nous sommes très heureux d’ouvrir notre festival ici à Jégun ! C’est aussi un bel effet d’annonce avant le grand boom du festival à Castéra-Verduzan sept jours plus tard !", se réjouit Guillaume Fiefvet, le président de la Petite Pierre et Jégunois. "Nous avons choisi un spectacle pour tous ! Petits et grands, "Heavy motors" par la Société protectrice des petites idées ! En gros, "Heavy motors", ce serait une convention tunning version fleurs et rubans GRS, avec seulement trois participants ! Imaginez trois personnes style années "80", une voiturette presque réparée, de la danse de télé, de l’acrobatie presque impressionnante". "Tout un programme !", résume en souriant Claire Garnier, responsable de la structure. Le spectacle de 50 minutes, drôle est décalé à l’image de cette edition qui promet un choix de spectacles légers et entraînants. Les spectateurs sont invités à apporter leur masque et à respecter évidemment les gestes barrières. "Notre protocole sanitaire a été validé par la préfecture du Gers", explique Annaël Boulanger, administratrice de l’association.

Les artistes qui viennent de Bretagne, sont en tournée en Occitanie, avec la Petite Pierre et le Festival de rue de Ramonville, amis et collaborateurs de longue date. "C’est un mélange d’enthousiasme, de réflexion et de rigueur qui nous anime dans notre travail aujourd’hui", assure Katy Gauze en charge des actions en lien avec les habitants.

logo dépêche.jpg
logo dépêche.jpg
19èmefestivalNPM.jpg
 

                                                                                       

 

 

                                                                                        Publié le 07/10/2020 

19e édition du Festival N’Amasse pas Mousse

Malgré la crise sanitaire, le festival "N’Amasse pas Mousse" aura bien lieu vendredi 25 et samedi 26 septembre. L’accord de la préfecture ayant été donné grâce au protocole prévu, les organisateurs de ce festival espèrent que le public répondra présent. La volonté a été de choisir une programmation plus dans le burlesque, dans le rire, mais aussi dans l’émotion. "Notre envie est de présenter des spectacles plus légers, car nous pensons que les gens ont besoin de sortir et de se détendre. Par contre, il n’y aura pas de spectacles interactifs en raison des gestes barrières. Nous n’oublions pas non plus l’actualité avec un spectacle qui reste connecté avec la réalité, en particulier concernant les pays en difficultés, lié à l’immigration", explique Claire Garnier. "Il y a une réelle volonté de retrouver la soixantaine de bénévoles, les comédiens ont eux aussi très envie de remonter sur scène. Et j’insiste de la part des bénévoles qui sont pleins d’enthousiasme", précise Claire. Maintenant, les organisateurs espèrent que le public répondra présent, ce qui sera une belle récompense. L’ouverture du festival est prévue ce vendredi à 19 h 15, suivie d’un repas. Afin de connaître le programme rendez-vous sur le site du festival ainsi que les réservations puisque les spectacles sont limités en place. Également sur le site, toutes les consignes pour les gestes barrières. Réservations : namassepasmouse.festik.net et le programme sur petitepierre.net. Tél : 05 62 68 19 00.

19èmeeditiondufestival.jpg
logo dépêche.jpg
 

                                                                                       

 

 

                                                                                      Publié le 23/09/2020 à 05:12 , mis à jour à 05:22

Castéra-Verduzan. N’Amasse pas mousse revient vendredi et samedi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.ladepeche.fr/2020/09/23/namasse-pas-mousse-revient-vendredi-et-samedi-9090016.php


La compagnie "Cirque Rouages" est originaire de la Meuse.

logo dépêche.jpg
castéraverduzanNPM.jpg
 

                                                                                       

 

 

                                                                                      Publié le 25/09/2020

Le festival N’Amasse pas Mousse ouvre ses portes à Castéra-Verduzan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://www.ladepeche.fr/2020/09/25/namasse-pas-mousse-ouvre-ses-portes-9095053.php


La Cie Microsillon (Occitanie-Hérault) : "Urban et Orbitch".

lesfestivalNPMouvresesportes.jpg
logo dépêche.jpg
 

                                                                                       

 

 

                                                                                      Publié le 29/09/2020

Castéra-Verduzan : le festival "N’Amasse pas Mousse" a été arrosé


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce vendredi a été lancé le 19e festival "N’Amasse pas Mousse". Durant toute la journée, les bénévoles ont voulu garder le sourire malgré une météo très capricieuse et humide avec des températures en forte baisse. Après avoir monté les chapiteaux, réglé les derniers détails techniques, préparé la zone de logistique, fait le dernier briefing pour la soixantaine de bénévoles, c’est donc vers 19 h 15 que Guillaume Fievet a ouvert cette édition 2020.

Une courte intervention afin de remercier tous les bénévoles, les différents partenaires avec une pointe d’humour : "Festival pluvieux, festival heureux". En suivant, Claude Nef, maire, a lui aussi souligné l’importance des bénévoles : "Sans vous, rien ne serait possible. Vous avez une place importante dans la vie du village". L’élu a rappelé l’origine de la création de la Petite Pierre avec son installation dans l’ancienne ferme de La Peyrette. "Nous sommes venus visiter, avec les élus du conseil municipal, afin de se rendre compte de ce que le site est aujourd’hui après toutes ces années. Cela nous a aussi permis de comprendre vos divers projets. Nous continuerons à vous suivre, selon bien sûr nos moyens. Malgré la météo et la pandémie, vous avez réussi à maintenir ce festival, et pour cela, merci".

Puis, ce fut autour de Véronique Mascarenc, vice-présidente du Grand-Auch Cœur de Gascogne, de s’exprimer. "Depuis toutes ces années, nous avons eu la chance d’assister à des spectacles de qualité. C’est important pour le territoire que la Petite Pierre existe. Vous avez des projets pour l’avenir et c’est important". La conclusion est revenue au conseiller régional Ronny Guardia-Mazzoléni : "Ce festival démontre qu’il y a de la vie sur les territoires ruraux. La Région soutient les projets ruraux, avec un budget pour la culture de 100 millions d’euros qui ont été votés. La culture permet aussi de vivre ensemble". Une ouverture qui s’est déroulée en présence de Marc Fouilland, directeur de l’ADDA, et Pierre Agras, adjoint au maire et président d’Idéal 32

logo dépêche.jpg
castéraverduzanNPMarrosé.jpg
 
 

                                                                                       

 

 

                                                                                         le 02/10/2020

Jégun : rendez-vous ce week-end avec les Guêpes Rouges

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Après le succès de son festival N’Amasse pas mousse, l’association culturelle la Petite Pierre démarre ce week-end sa nouvelle saison culturelle itinérante !

Elle vous donne rendez-vous les 3 et 4 octobre pour 6 rendez-vous insolites, chez elle, au 158 chemin de la Petite Pierre. Une occasion pour le public de découvrir ce lieu culturel en pleine campagne. "Après le grand boum et le succès de N’Amasse pas mousse, nous sommes heureux de proposer un nouveau rendez-vous à notre public, sur site, à Jégun", déclare Guillaume Fiefvet, le président de l’association.

En novembre 2018, la Petite Pierre avait invité la compagnie des Guêpes Rouges théâtre (Clermont-Ferrand). De ce succès naît le désir de mettre en place deux nouvelles actions avec les Guêpes Rouges. La Petite Pierre invite alors une nouvelle fois les 2 comédiennes de la compagnie Les Guêpes Rouges pour 2 expériences collectives et théâtrales étonnantes : "Cartographie de l’avenir" et "L’hospitalité et vous" ? "Ces 2 propositions ont en commun de réunir autour d’une grande table 20 personnes adolescent.es et adultes pour 45 minutes de mise en jeu et de réflexion collective en direct", explique Claire Garnier, responsable de l’association la Petite Pierre.

Les comédiennes racontent : "Cartographie de l’avenir" propose, à l’échelle intime et collective, de réfléchir où nous en sommes avec l’avenir présent." Au début du jeu, on fait connaissance : d’un côté comme de l’autre il y a des femmes, des hommes, qui partagent des valeurs. Puis nous, meneuses de jeu, traçons une grande ligne qui partage la table en deux, une grande frontière entre nous et les autres. Envie de participer, vous pouvez soit réserver individuellement soit constituer un groupe (famille, collègues, voisins). Rencontres spectacles gratuites, soutenues par la CAF.

jégunrdvceWE.jpg
logo dépêche.jpg

TÉMOIGNAGES

Nom, titre

Partagez les avis de vos clients. Cliquez sur "Modifier texte" pour personnaliser le texte selon vos envies.

Nom, titre

Partagez les avis de vos clients. Cliquez sur "Modifier texte" pour personnaliser le texte selon vos envies.

Nom, titre

Partagez les avis de vos clients. Cliquez sur "Modifier texte" pour personnaliser le texte selon vos envies.